Au coeur de Tokyo, le grand-père de Hirokazu Mizutani, Yorigi Mizutani, construisit en tant que coiffeur professionnel une petite usine pour y produire des ciseaux pour coiffeurs. Ceux disponibles sur le marché n’étaient tout simplement pas assez bons. Initialement, ils les avaient fabriqués pour son utilisation personnelle. Mais très vite de cette usine de production, il en ressortit une paire de ciseaux, petite, mais bien forgée. Les « Mizutani scissors » étaient nés !

Plus tard le grand père transmit l’entreprise à son fils Motokazu Mizutani. Bientôt, celui-ci dut faire face à la forte demande et se laissa convaincre par les grandes entreprises de travailler pour eux au sein de leurs équipes de production. Mais le contact avec les coiffeurs lui échappa complètement. La pression de la clientèle était toujours plus importante et il ne pouvait plus fournir ces propres clients. Ainsi il perdit progressivement son indépendance en tant que fabricant de ciseaux et devint le fournisseur des autres ce qui lui sera plus tard presque fatal. À ce moment, son fils ainé Hirokazu découvrit son intérêt pour l’entreprise artisanale de son père.

Dès son enfance il était devenu familier avec le site de production car ce fut son terrain de jeu. Cet intérêt grandit ainsi, de jour en jour et à l’âge de 39 ans il choisit de reprendre la société de son père à l’unique condition qu’il puisse vendre ses produits directement auprès des coiffeurs. Sa soif de design et de qualité était très forte. Rapidement la petite chaine de production de ciseaux de qualité se fit un nom au Japon.